par admin

COMMUNIQUÉS SUR LE CORONAVIRUS

(COVID19)

Lire les communiqués

(actualisé au 30.03.2020)

Les connaissances et recommandations évoluent rapidement. Tenez-vous régulièrement informés via des sources scientifiques et officielles vérifiées :                                                               .

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
https://www.santepubliquefrance.fr/

LES SYMPTÔMES

Je suis très gêné pour respirer la nuit, et depuis quelques jours je suis obligé de répéter les bouffées de Ventoline, jusqu’à 7 bouffées par nuit. Asthmatique depuis de nombreuses années, je m’inquiète car ce ne sont pas les mêmes sensations de gêne respiratoire que d’habitude. Est-ce le Coronavirus ?

Si les sensations ne sont pas habituelles, il est indispensable de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une infection au Coronavirus surtout s’il y a également de la fièvre, une toux sèche sous forme de quintes ou si la gêne respiratoire n’est pas soulagée par la Ventoline.

Je fais des crises d’asthme plus souvent que d’habitude, calmées par la Ventoline, mais au bout de 4 heures, je suis obligé d’en reprendre. De plus, je me sens fiévreux. Est-ce de l’asthme ou le Coronavirus ?

Si les symptômes semblent être les mêmes que ceux habituellement ressentis lors des crises d’asthme (même s’ils sont plus forts que d’habitude) c’est probablement parce que l’asthme se dégrade, et il ne faut pas rester dans cette situation. Il est nécessaire de faire appel à un médecin pour évaluer les signes d’aggravation et renforcer le traitement, surtout si vous ne prenez que de la Ventoline : un traitement anti-inflammatoire de fond est certainement nécessaire. Mais attention, si les symptômes sont différents (essoufflement inhabituel, fièvre, maux de tête, toux, courbatures, perte soudaine de l’odorat) il faut alors vérifier qu’il ne s’agit pas d’une infection à Coronavirus : contactez votre médecin.

Je suis asthmatique avec un traitement de fond par cortisone inhalée depuis plusieurs mois et jusqu’ici tout allait bien sans crise.  Mais depuis 10 jours j’ai des difficultés à respirer. Est-ce que je dois prendre aussi de la Ventoline.

Oui, il faut bien sûr prendre de la Ventoline comme l’a certainement déjà prescrit le médecin traitant. Les bronchodilatateurs (Airomir, Bricanyl Turbuhaler, Salbutamol, Ventilastin, Ventoline) ne présentent pas de risques, ni de dangerosité et doivent être utilisé rapidement en cas de symptômes d’asthme. Attention cependant : s’il y a de la fièvre, des courbatures, maux de tête, toux, perte soudaine de l’odorat… ça peut être dû au Covid-19. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à appeler un médecin.

J’ai la sensation d’avoir les bronches qui me brûlent. C’est de l’allergie ou le Coronavirus ?

S’il n’y a ni fièvre ni toux, il n’y a pas lieu d’évoquer le Covid-19. En cette saison où les pollens sont nombreux, il peut s’agir d’une allergie. Mais si on n’est pas habituellement sujet aux allergies printanières et si on a le moindre doute, il faut prendre un avis médical.

Depuis une semaine j’ai de l’asthme avec une légère gêne respiratoire sans autre symptôme. Puis-je prendre ma Ventoline comme d’habitude ? Ne risque-t-elle pas d’aggraver les choses si j’ai été contaminé par le Coronavirus ? Dois-je contacter le 15 ?

Il est possible que votre gêne respiratoire provienne aussi de la concentration de pollens qui sévit actuellement. N’hésitez pas à prendre votre Ventoline et surveillez votre température si vous avez un doute. Il ne faut pas appeler le 15 mais votre médecin traitant.

Mon fils est asthmatique et il commence à tousser et à renifler mais je pense que c’est peut-être dû aux allergies qui commencent ? Y a-t-il un vrai risque pour les enfants asthmatiques vis à vis du Covid 19 ?

D’après les études épidémiologiques publiées, les enfants semblent transmettre le virus sans en avoir les symptômes. C’est la raison pour laquelle jusqu’à l’instauration du confinement, il était recommandé qu’ils n’aillent pas rendre visite aux grands-parents.

Comment faire la différence entre les symptômes respiratoires dus aux allergies et ceux du Covid-19 ?

En cette période printanière, il y a beaucoup de pollens et nombreuses sont les personnes qui ont des poussées d’allergie : éternuements, rhinite avec écoulement clair, absence de fièvre et de maux de tête. La toux peut survenir chez les personnes prédisposées à l’asthme. Dans le cas d’atteinte par le Coronavirus, il y a de la fièvre, une toux sèche, une grande fatigue, des maux de tête, des courbatures, parfois une perte soudaine de l’odorat. L’autre élément différenciant peut être le caractère inhabituel et différent de la toux par rapport aux années précédentes. 

LES TRAITEMENTS / LA CORTISONE

Mon enfant a de l’asthme, avec un traitement bronchodilatateur + corticoïde inhalé. Le pédiatre a prescrit des comprimés de cortisone en cas d’aggravation soudaine. Est-ce dangereux s’il a contracté le Coronavirus sans le savoir ?

Les corticoïdes en comprimés pendant quelques jours doivent être pris en cas de déstabilisation de votre asthme comme d’habitude. Mais compte tenu de l’épidémie de coronavirus il est important et indispensable de recontacter votre pédiatre.

Lorsque j’ai des crises d’asthme sévère, je dois prendre de la cortisone par voie orale pendant plusieurs jours. Mais en période de Coronavirus, que dois-je faire ?

Les corticoïdes en comprimés pendant quelques jours doivent être pris en cas de déstabilisation (exacerbation) de votre asthme selon la prescription qui vous a été faite par votre médecin. Mais compte tenu de l’épidémie de coronavirus il est important et indispensable de recontacter votre médecin.

Je fais de l’asthme sévère et j’ai un traitement par cortisone en comprimés, car la cortisone inhalée ne me suffit pas. Est-ce que je dois arrêter ce traitement pendant l’épidémie de Coronavirus, au risque de faire une crise grave et de devoir être hospitalisée comme ça m’est déjà arrivé.

Non, il faut poursuivre le traitement de fond de la même façon, y compris avec les corticoïdes en comprimés pour ne pas risquer une hospitalisation.

Je suis asthmatique depuis longtemps et je suis toujours sous bronchodilatateur + corticoïde inhalé. Grâce à ce traitement, je n’ai plus de crise depuis des années. Quels sont mes risques face au Covid-19 ?

Votre traitement vous convient parfaitement puisque votre asthme est bien équilibré. Si vos bronches n’ont pas d’inflammation et donc que votre asthme est bien contrôlé, il faut juste respecter les consignes d’évitement, de lavage des mains, de protection du nez (foulard ou tissu n’offrent pas de grande garantie mais c’est mieux que rien à défaut de masques disponibles). Surtout n’arrêtez pas votre traitement habituel.

Je suis asthmatique depuis 20 ans avec traitement bronchodilatateur et traitement de fond (cortisone inhalée). Je travaille en supermarché. Dois-je aller travailler ?

Dans un premier temps il est important de poursuivre votre traitement de fond grâce auquel votre asthme est contrôlé. Pour travailler, en l’absence de masques disponibles, vous pouvez tenter de protéger vos voies respiratoires avec une écharpe et un foulard, mais qui n’offrent pas cependant la même protection. N’oubliez pas de vous laver les mains toutes les 30 minutes sur votre lieu de travail et d’utiliser du gel hydro alcoolique.

Je suis asthmatique, je prends mon traitement de fond régulièrement, mais en ce moment je fais des crises la nuit et quelquefois dans la journée. Est-ce risqué que j’aille travailler en hypermarché ?

Si votre asthme n’est pas totalement contrôlé en ce moment et compte-tenu de votre exposition au public, il est plus raisonnable de demander à votre médecin traitant un arrêt de travail et de rester confiné.

Je suis bientôt à court du traitement par cortisone inhalée et anti-histaminique que m’a prescrit mon médecin, mon pharmacien peut-il me le renouveler ?

Il est très important en effet de continuer votre traitement et de ne surtout pas l’interrompre. Vous pouvez contacter votre médecin traitant ou votre pneumologue, mais depuis la mise en place des mesures de confinement, les pharmaciens sont autorisés à renouveler les traitements pour les maladies chroniques (dont l’asthme). Vous devez lui apporter votre dernière ordonnance sur laquelle figure le nom du/des médicaments à renouveler. Il vous les délivrera alors. L’ordonnance sera régularisée par votre médecin, plus tard, après la période de confinement.

POUR TOUT SAVOIR SUR LES MÉDICAMENTS AUTORISÉS

Pour tous renseignements sur vos médicaments (autorisés/non-autorisés) en période de Coronavirus : https://www.covid19-medicaments.com/

LE CONFINEMENT / LES SORTIES

Je suis asthmatique, est-ce que je dois aller faire mes courses ou demander à mes proches ?

Si votre asthme est bien contrôlé et qu’il ne s’agit pas d’un asthme sévère, vous pouvez faire vos courses de première nécessité. Mais n’allez-pas chaque jour acheter votre baguette de pain par exemple. Faites votre ravitaillement 1 fois par semaine au maximum afin de ne pas vous exposer au Covid-19 et de ne pas faire courir de risques aux autres si vous êtes porteur du virus sans le savoir. En cas de difficulté, selon l’âge ou un éventuel handicap, vous pouvez faire appel à un proche pour faire les courses à votre place. Il devra si possible déposer vos courses sans rentrer dans votre habitation ou respecter la distance recommander de 1m et rester chez vous le moins longtemps possible.

 

J’ai des difficultés à respirer à cause du confinement car je suis allergique aux acariens, au chat (j’en ai un à la maison), aux moisissures. Que faire ?

Les personnes qui ont habituellement des allergies aux acariens, aux poils d’animaux, aux moisissures, peuvent voir leurs symptômes d’allergie augmenter du fait de rester enfermées chez elles. La première chose à faire est d’aérer son logement au maximum, plusieurs fois par jours, aussi fréquemment que possible. Passez l’aspirateur plus souvent que d’habitude afin d’éliminer au maximum la poussière et les poils, ou mieux encore : lavez le sol avec une serpillère ou procédez à un balayage humide.

Pour lutter contre les acariens, notamment dans la literie : si vous en avez la possibilité, mettez une housse anti-acariens sur votre matelas. Lavez 1 fois par semaine vos draps à 60°C. Ouvrez la fenêtre quand vous faites sécher votre linge afin de ne pas garder d’humidité dans votre logement, l’idéal étant de le faire sécher sur le balcon ou dans un sèche-linge). Dans la salle de bain, prenez votre douche rapidement pour éviter que l’humidité n’y reste. Evitez les bains qui dégagent beaucoup de vapeur. Après la douche, passez l’éponge y compris sur les murs, pour absorber au maximum l’humidité. S’il y a des moisissure apparentes, éliminez-les avec une éponge et du liquide vaisselle (choisi parmi les liquides estampillés d’un logo « NF-environnement » ou « Eco label. Les nouvelles recommandations ne conseillent plus d’utiliser l’eau de Javel, qui pose trop de problèmes respiratoires aux asthmatiques. Si possible, roulez vos tapis et placez-les dans un endroit où ils pourront rester sans vous exposer à la poussière. Si vous disposez d’une chambre séparée, interdisez au chat d’y rentrer. S’il va se coucher sur le canapé ou sur les fauteuils, disposez un tissu que vous pourrez laver régulièrement.

 

Les purificateurs d’air sont-ils utiles pour lutter contre le Coronavirus ?

La transmission par voie respiratoire se fait par l’inhalation de gouttelettes expulsées par le malade, par exemple, quand il tousse ou éternue. Les coronavirus survivent quelques heures dans le milieu extérieur, sur des surfaces inertes sèches. En milieu aqueux, ces virus peuvent survivre plusieurs jours. La durée de survie est conditionnée par plusieurs paramètres comme le type de support, l’humidité résiduelle, la température, la quantité de liquide biologique et la concentration virale initiale. Concernant l’utilisation de systèmes d’épuration d’air, l’expérience a montré une absence d’efficacité clinique vis-à-vis de la diffusion de cas de bronchiolites, dues au virus respiratoire syncitial, dont le mode de transmission est similaire au coronavirus. En revanche, il est essentiel de bien aérer le domicile, matin et soir, afin de renouveler l’air ambiant. Enfin, ne fumez-pas à l’intérieur de la maison. Le tabac est un facteur de risque qui fragilise les bronches.

LE TRAVAIL

Je continue à travailler en milieu scolaire pour assurer l’accueil des enfants de soignants. Je viens d’apprendre que l’une de mes collègues a été contrôlée positive au Covid-19. Etant asthmatique, je suis très inquiète, même si pour l’instant je n’ai pas de symptômes particuliers. Que dois-je faire ?

Si c’est une collègue avec laquelle vous avez été en contact rapproché, il est probable que des mesures vont vous être indiquées par votre établissement : vous devez vous mettre en confinement et appliquer toutes les consignes d’éloignement, de lavage des mains et de désinfection surtout vis à vis de vos proches, surveiller votre température, et en cas de doute ou d’apparition de symptômes, appeler votre médecin traitant ou le 15. Surtout, continuez de bien prendre régulièrement votre traitement inhalé pour l’asthme qui n’est pas contre-indiqué même en cas d’infection à coronavirus.

LA DÉSENSIBILISATION

– Je suis en cours de désensibilisation depuis plusieurs mois. Est-ce que je dois continuer ?

– Est-ce que je risque quelque chose si je décide d’arrêter ma désensibilisation pendant quelques semaines, pour reprendre une fois que le confinement sera terminé ?

Pour la désensibilisation il y a plusieurs cas possibles :

1) Si vous êtes atteints par le Covid-19, arrêtez votre désensibilisation le temps d’être guéri.

2) Si vous n’avez pas de signes d’infection par le Covid-19 :

– Si vous avez une désensibilisation en cours, que cette désensibilisation est efficace et bien tolérée, sans effets locaux importants (comme des irritations ou gonflement sous la langue), il n’y a pas de raison de l’interrompre d’après les données actuelles, mais l’idéal est de prendre l’avis de votre allergologue (ils sont nombreux à proposer des téléconsultations pendant cette période de confinement)

– Si votre désensibilisation vous provoque des réactions plus importantes, et que vous ne pouvez pas joindre votre allergologue, il est préférable de l’interrompre le temps de l’épidémie, puis ensuite de reprendre progressivement avec les conseils de votre allergologue. Une interruption de quelques semaines n’est pas catastrophique, on peut ensuite reprendre progressivement sans perdre le bénéfice du traitement.

– Si vous deviez démarrer une désensibilisation, mieux vaut différer le début du traitement et attendre la fin de l’épidémie.

Enfin, pour les autres traitements, vous pouvez prendre des antihistaminiques (le cas échéant, votre pharmacien peut vous conseiller), vous pouvez – et vous devez – continuer vos traitements de fond inhalés pour l’asthme. Pour les sprays à pulvériser dans le nez, vous pouvez les continuer s’ils vous sont habituellement prescrits, mais si vous constatez une perte d’odorat alors que votre nez n’est pas spécialement bouché, contactez votre médecin car ça peut être l’un des symptômes du Coronavirus.

CORONAVIRUS / ASTHME, ALLERGIES

Les informations et les recommandations des Pneumologues et des Allergologues de l’Association Asthme & Allergies

TRAITEMENT HABITUEL CONTRE L’ASTHME : il faut absolument le poursuivre

Il est très important de ne pas arrêter son traitement de fond contre l’asthme. Celui-ci repose sur les corticoïdes inhalés qui permettent de contrôler l’inflammation bronchique et de diminuer les exacerbations d’asthme. Par contre en cas de toux inhabituelle, de gêne respiratoire et de fièvre, ou de perte soudaine de l’odorat, il est en ce moment, indispensable de prendre avis auprès de son médecin avant de débuter un traitement de cortisone par voie orale (comprimés), car ces signes peuvent être ceux de l’infection par le Covid-19. 

Mise au point des Pneumologues de l’Association Asthme & Allergies à propos de la Cortisone par voie orale en cas d’exacerbation de l’asthme ou d’asthme sévère

Contrairement aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (dits « AINS » tels que l’aspirine ou l’ibuprofène), les corticoïdes par voie générale (Solupred, Celestene, Prednisolone, Prednisone…) ne sont pas associés à une aggravation des infections par le SRAS-COVID2 (COVID 19).

Il est donc important de garder la même attitude que d’habitude vis-à-vis des crises et exacerbations d’asthme, et de les traiter par quelques jours de corticoïdes par voie générale.

En effet :

– une infection COVID19 chez l’asthmatique sera d’autant moins grave que l’asthme est stabilisé.

– il faut éviter plus que jamais les hospitalisations dans le contexte épidémique (risque de contamination et manque de place en réanimation).

Ces recommandations s’appuient sur la position du groupe de travail Asthme et Allergies de la SPLF – Société de Pneumologie de Langue Française – sur la prise en charge des asthmatiques pendant l’épidémie de COVID-19.

DIFFERENCIER les symptômes d’allergies et ceux du Covid-19

En cas de survenue de problèmes respiratoires chez les personnes qui se savent allergiques, il est important qu’elles soient attentives à bien évaluer la nature des symptômes ressentis et à ne penser au COVID-19 que si ces derniers sont différents de ceux habituellement ressentis. En effet, la période du printemps qui pose habituellement problème aux personnes allergiques avec l’arrivée des pollens : rhinite, conjonctivite et asthme provoquent fréquemment de la toux et des sifflements. Or ces symptômes peuvent être confondus avec ceux du COVID-19.

RESTEZ CONFINÉS !

Il est primordial, comme pour le reste de la population, que les personnes souffrant d’asthme et d’allergies respectent scrupuleusement les recommandations obligeant à limiter les contacts, dans l’intérêt de tous, pour combattre l’épidémie.

QUAND FAUT-IL APPELER LE MÉDECIN ?

En cas de symptômes pouvant être attribués à l’asthme et/ou au coronavirus (fièvre, toux, gêne respiratoire, courbatures) il faut téléphoner à son médecin traitant (médecin généraliste, pneumologue, pédiatre) ou appeler le Samu (15) et non-pas se précipiter chez son médecin ou aux urgences hospitalières, au risque de contribuer à la contamination ou d’engorger les services.

Rappelons que la plateforme téléphonique « Information Coronavirus COVID-19 0 800 130 000″ mise en place par le gouvernement répond aux questions non-médicales, tandis que le 15 (SAMU) est constitué de médecins régulateurs qui répondent aux questions purement médicales, et sont les seuls susceptibles de déclencher une prise en charge médicale si besoin.

TOUTES LES ACTUALITES sur le COVID-19

Les connaissances et recommandations évoluent rapidement. Tenez-vous régulièrement informés via des sources scientifiques et officielles vérifiées :

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
https://www.santepubliquefrance.fr/

POUR TOUT SAVOIR SUR LES MÉDICAMENTS AUTORISÉS

Pour tous renseignements sur vos médicaments (autorisés/non-autorisés) en période de Coronavirus : https://www.covid19-medicaments.com/

Bienvenue sur le site portail d’Asthme & Allergies !

Vous trouverez toutes les informations sur l’association, ses actualités, sesactions ainsi que sur les allergies, l’asthme, l’urticaire, l’apnée du sommeil, des articles pratiques des vidéos de patients et de professionnels de santé, des articles sur les étapes des diagnostics, les traitementspossibles, l’éducation thérapeutiqueet des conseils pratiques..

Notre vocation est de vous accompagner au quotidien en vous apportant des conseils, des informations, en étant à votre écoute pour vous aider à mieux gérer votre asthme et vos allergies.

Bienvenue sur le site portail d’Asthme & Allergies !

Notre vocation est de vous accompagner au quotidien en vous apportant des conseils, des informations, en étant à votre écoute pour vous aider à mieux gérer votre asthme et vos allergies.

Vous trouverez toutes les informations sur l’association, ses actualités, ses actions ainsi que sur les allergies, l’asthme, l’urticaire, l’apnée du sommeil, des articles pratiques des vidéos de patients et de professionnels de santé, des articles sur les étapes des diagnostics, les traitements possibles, l’éducation thérapeutique et des conseils pratiques..

Votre enfant est asthmatique ? Vous utilisez une chambre d’inhalation pour lui administrer ses médicaments ? voici les résultats de l’enquête !

Vous avez le nez bouché, vous êtes fatigués ou éternuez ? C’est peut-être une allergie aux acariens !

Voir notre page spéciale sur les acariens

Rhinite allergique & asthme
Mais qui est responsable ?

– Vous êtes allergiques aux pollens, aux chats ou aux acariens ?
– Vous souffrez d’asthme, de rhinite ou de conjonctivite ?
– Vous êtes âgés de 18 à 65 ans ?

Nos services

Le numéro Vert

Destiné aux malades, à leurs proches ainsi qu’aux professionnels de santé, ce service a pour mission d’informer, d’orienter et d’écouter les personnes concernées par l’asthme et les allergies. (L’association a déménagé ! Le téléphone ne fonctionne pas en encore mais vous pouvez nous contacter via ce formulaire)

Enquête d’évaluation

L’association Asthme & Allergie a créé les écoles de l’asthme en France et fait régulièrement le point sur les activités d’éducation thérapeutique dans l’asthme. Cette enquête a pour mission de faire un état des lieux.
Voir les résultats

Liste officielle des écoles de l’asthme

Pour apprendre à gérer votre asthme, retrouvez les coordonnées d’une école de l’asthme près de chez vous.

Nos outils pratiques

Carte crise d’asthme – AGIR

L’Association Asthme & Allergies met à votre disposition une carte « Crise d’asthme – Agir », qui récapitule, en 5 règles simples, la conduite à tenir en cas de crise grave.

Carte d’allergique alimentaire

Téléchargez la Carte d’Allergique Alimentaire sous la forme d’un mini-dépliant de la taille d’une carte de crédit, comportant la photo et l’identité du porteur, ainsi que des informations utiles.

GUIDE DE L’ENFANT ALLERGIQUE

Parce que les allergies de l’enfant sont toujours plus graves et plus fréquentes, l’association Asthme & Allergies met à disposition des parents un guide de l’enfant allergique

Apprendre & Comprendre

Des Faits et chiffres pour comprendre l’allergie

Voici un panorama des faits et chiffres pour comprendre l’allergie

La Rhinite allergique

La rhinite allergique

Nez bouché, nez qui coule ou qui gratte, yeux qui piquent, éternuements…
La rhinite allergique peut paraître banale, pourtant elle peut devenir infernale

L’Urticaire Chronique

L’urticaire est une affection de la peau assez répandue. Une personne sur cinq aura une crise d’urticaire au cours de sa vie. Ses manifestations sont très invalidantes. Elles font très souvent penser à l’allergie.

Une vidéo pour apprendre à contrôler son asthme.

Des chroniques radios sur l’asthme

Asthme sévère

Retrouvez des informations qui vous aident à mieux vivre votre asthme sévère au quotidien.

Nos actions

Journée mondiale de l’asthme

Evénement annuel de sensibilisation et d’information pour toutes les personnes concernées par l’asthme.

Journée Française de l’allergie

Evénement annuel de sensibilisation et d’information pour toutes les personnes concernées par les allergies.

Plan d’action allergies respiratoires sévères

Nous avons rédigé un Livre Blanc qui propose des mesures concrètes pour améliorer la prise en charge des personnes allergiques.

Tchats en direct

Des médecins, allergologues, experts patients et environnementaux répondent en direct à vos questions en ligne tous les trimestres.

Pour aller plus loin, les autres sites d’Asthme & Allergies

Journal Asthme & Allergies Infos

Chaque mois, retrouvez notre dossier de fond, les dernières actualités, les conseils pratiques de médecins et téléchargez nos brochures d’information.

V-01

Allergies à la maison

Le site d’information sur vos allergies qui viennent de l’intérieur (maison, bureau…) : facteurs déclenchants, mesures d’éviction, symptômes et traitements.

V-06

Allergie, j’agis !

Premier espace dédié aux allergies chez les jeunes : des vidéos, des sondages, des dossiers: sexualité, allergies et réussite scolaire,  symptômes, traitements.

V-02

Apnée du sommeil

Le site d’information sur l’apnée du sommeil et le lien avec les autres maladies pour les jeunes et les moins jeunes.

V-04

Allergies respiratoires

Le site d’information pédagogique de référence pour comprendre les allergies respiratoires et pour agir grâce à des conseils pratiques, des questions aux allergologues.

Partenariats

WheezMe

L’application qui simplifie le suivi
de l’asthme de votre 
enfant

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

VidéosTémoignages, conseils d’experts sur l’asthme, les allergies, les complications, le diagnostic, les traitements…Tout est sur notre chaine Youtube.

Commentez, Likez, Partagez
Nous avons besoin de vous !

V-02@AsthmeAllergies

Notre compte twitter relaie l’actualité du site mais également des articles qui traitent de l’asthme, des allergies et de l’urticaire

  • Ce contenu a t-il été utile ?
  • OuiNon

Soutenez notre action

Notre vocation est de vous accompagner au quotidien en vous apportant des conseils, des informations, en étant à votre écoute pour vous aider à mieux gérer votre asthme et vos allergies.
Nous menons également des actions de fond auprès des pouvoirs publics, des institutions européennes et des professionnels de santé afin d’améliorer la prise en charge de l’asthme et des allergies, et d’apporter un meilleur soutien aux malades. Diagnostic le plus précoce et le plus précis possible, accès aux soins facilité, meilleure intégration des enfants allergiques dans les cantines scolaires, développement de l’éducation thérapeutique, lutte contre les idées reçues… tels sont nos objectifs.
Pour que la voix des personnes asthmatiques et allergiques soit entendue par les autorités de santé, il est important que nous soyons nombreux à lutter pour notre cause.

En adhérant à l’Association Asthme & Allergies, vous montrez votre intérêt et votre attachement aux valeurs que nous défendons.


ADHÉREZ



Logo Inpes