Accueil Allergies L’urticaire

L’urticaire

par admin

L’urticaire

L’urticaire est une éruption cutanée le plus souvent formée de multiples plaques rouges ou rosées, en relief, à contours parfaitement bien délimités, lisses en surface. L’éruption entraîne des démangeaisons souvent intenses pouvant perturber le sommeil et sont fluctuantes au fil du temps. En effet, une lésion n’évolue sur un même site que quelques heures. Elle est marquée par un éclaircissement central de la lésion et un aspect de collerette ou cordon en périphérie. Lorsque l’urticaire affecte les extrémités (tête, mains, pieds) l’aspect est différent car il s’agit davantage d’un œdème, souvent invalidant. On parle alors d’angio-œdème plus connu sous le nom d’œdème de Quincke. Cet œdème peut également affecter la langue, la luette, les cordes vocales et le larynx.

  • L’urticaire aiguë est une urticaire évoluant pendant quelques heures à quelques jours. C’est le cas le plus fréquent.
  • L’urticaire chronique est, à l’inverse, une urticaire évoluant sur plus de 6 semaines. Cette distinction entre urticaire aiguë et chronique fait rechercher des causes différentes.
  • L’urticaire est dite « physique » lorsqu’elle est déclenchée par une stimulation extérieure qui peut être le frottement (dermographisme), la pression (urticaire retardée à la pression), le chaud (urticaire cholinergique), la vibration (angio-œdème vibratoire) ou encore le soleil (urticaire solaire).
  • Enfin, l’urticaire de contact est une urticaire créée par le contact direct sur la peau d’une substance allergisante ou simplement urticante sans faire intervenir forcément une notion d’allergie (orties).

Dans tous les cas, seul l’interrogatoire et non l’aspect de l’urticaire et/ou angio-œdème permet d’orienter le médecin vers l’origine exacte d’une urticaire et/ou d’un angio-œdème.

Les traitements

Le traitement de la cause de l’urticaire, surtout dans les formes aiguës, au cours desquelles la recherche d’un facteur déclenchant est indispensable pour en faire ensuite l’éviction, est toujours le plus efficace. En revanche, le plus souvent, on ne connaît pas la cause des urticaires chroniques. Cependant, il convient d’éviter, en règle générale, chez tout urticarien, certains médicaments : l’aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, certains anti-hypertenseurs. Le traitement des symptômes est toujours utile et vise à diminuer l’intensité du prurit (démangeaisons). Il repose sur les anti-histaminiques. Les corticoïdes par voie générale sont rapidement efficaces face à des urticaires aiguës mais exposent au risque de rebond en cas d’arrêt brutal. Leurs indications sont rares, réservées dans la plupart des cas à l’urgence.

  • Ce contenu a t-il été utile ?
  • OuiNon