Je prépare ma rentrée avec mon Asthme et mes Allergies !

L’Association Asthme & Allergies propose des conseils et des actions pour anticiper la rentrée et l’aborder dans les meilleures conditions

Après des vacances bien méritées, la rentrée est toujours trépidante, avec son lot de tracas : démarches organisation, paperasse, nouveaux rythmes… Qu’on soit écolier, étudiant ou adulte, elle  peut être source de joies : retrouvailles, nouvelles connaissances, découverte d’activités diverses, mais pour tous, elle est débordante, voire stressante… Quand on souffre d’asthme et/ou d’allergies, il est plus important encore de bien la préparer pour l’aborder dans les meilleures conditions. Le poids et les contraintes liés à la maladie doivent être pris en compte. Il est recommandé d’anticiper et de définir à l’avance l’organisation la plus adéquate possible.

Participer au Tchat en ligne organisé par l’Association Asthme & Allergies

Une équipe composée de médecins, psychologue, conseillère en environnement intérieur
répondra en direct à toutes les questions sur l’Asthme et les Allergies.

Les conseils de l’Association Asthme & Allergies pour préparer la rentrée

Se procurer la Carte « Crise d’Asthme – Agir » délivrée gratuitement par l’Association Asthme & Allergies

Même si l’asthme se soigne de mieux en mieux, et même quand on connaît bien son asthme, une crise peut survenir, plus difficile à gérer  qu’une autre. Aussi, il ne faut jamais prendre à la légère une crise d’asthme…

Pour permettre aux personnes souffrant d’asthme de gérer à tout moment une telle situation, l’Association Asthme & Allergies met à la disposition gratuitement la carte Crise d’AsthmeAgir.

Car en effet, JAMAIS BANALE, UNE CRISE d’ASTHME PEUT ÊTRE UNE URGENCE VITALE…

A avoir toujours sur soi, elle est conçue pour rappeler les mesures à prendre et les règles à suivre.

C’est en partenariat et grâce au soutien de l’Association Dove United que l’Association Asthme  & Allergies a créé une carte qui peut permettre de gagner un temps précieux en cas de crise d’asthme.

La Carte « Asthme, en cas d’Urgence : agir ! » peut être obtenue :

  • la carte est téléchargeable sur le site de l’association Asthme & Allergies en PDF (cliquez ici)
  • au Numéro Vert (appel gratuit) : N°VERT 0 800 19 20 21
  • Une Application est également disponible sur l’App Store et Google Play, ou téléchargeable en suivant ce lien http://goo.gl/ih58Xg 

Faire un bilan chez le médecin

Pour tous, enfants comme adultes, un bilan est recommandé. Il convient certainement de prendre rendez-vous à l’avance afin d’effectuer un bilan respiratoire et/ou allergique. Pour les enfants, il est important de vérifier si les vaccinations sont à jour. La consultation avec le médecin permettra aussi de discuter du meilleur choix pour le sport et les activités de loisirs.

Renouveler et adapter les prescriptions de médicaments

Mon traitement, celui de mon enfant est-il toujours adapté ? La mesure du souffle, les tests allergologiques, et d’autres examens objectifs permettront de le savoir. Le médecin pourra questionner pour savoir s’il y a eu des crises, à quelle fréquence, dans quelles conditions, pour adapter le traitement si nécessaire. Les quantités et les types de médicaments à prendre pour soigner l’asthme et les allergies varient en fonction de leur évolution et des circonstances de la vie, et il convient parfois de les adapter. Seul le médecin peut conseiller en toute sécurité. Chez l’enfant et l’adolescent, la croissance et la puberté sont des facteurs qui peuvent amener à revoir le traitement à la hausse ou à la baisse.

Penser à informer l’entourage et le milieu scolaire

Pour que votre enfant soit dans les meilleures conditions, son asthme et/ou ses allergies doivent être portés à la connaissance de son entourage (amis, parents des amis, enseignants, personnel d’encadrement périscolaire…) car le dialogue avec eux est essentiel pour qu’ils comprennent et l’aident à suivre son traitement.

Mettre en place un Projet d’Accueil Individualisé (PAI)

Le Projet d’Accueil Individualisé (PAI) est rédigé à la demande de la famille, par le directeur de l’établissement d’accueil en concertation avec le médecin scolaire. Il prend en compte les recommandations médicales du médecin qui suit l’enfant et décrit précisément les gestes d’urgence. La rédaction du PAI facilite la communication entre la famille, les médecins et les enseignants à la condition que ce document soit écrit avec la volonté de rassurer et de concilier. En cas de difficultés, la famille peut contacter le médecin conseiller technique au niveau de l’Inspection d’Académie et le Numéro Vert ASTHME & ALLERGIES INFOS SERVICE : 0800 19 20 21. Le PAI doit être renouvelé à chaque rentrée scolaire même si la rentrée se fait dans le même établissement. Les allergies alimentaires doivent tout spécialement être prises en charge par l’application du PAI qui définit précisément avec quels aliment le jeune ne doit surtout pas entrer en contact, le risque de choc anaphylactique pouvant être vital.

Définir les activités physiques et artistiques les plus adaptées

Que ce soit le sport ou les disciplines artistiques, le choix doit se faire en tenant compte de l’asthme et des allergies. Le sport doit être avant tout un plaisir. L’enfant l’assimile le plus souvent à un jeu lui permettant d’être en relation avec les autres et cela contribue à sa socialisation. Il serait donc dommage de l’en priver. D’autant que l’activité physique est reconnue comme étant bénéfique pour tous, y compris pour les personnes asthmatiques. En discuter avec le médecin traitant permettra de faire le meilleur choix.

Même chose pour l’adulte : tout comme pour l’enfant et l’adolescent, le sport est indispensable pour un bon équilibre physique et psychique. Encore faut-il qu’il soit adapté à la maladie : certains souffrant d’allergies aux acariens par exemple se sentiront mieux en pratiquant un sport de plein air qu’une activité en intérieur, sur des tapis ou des tatamis susceptibles de retenir la poussière.

Le médecin saura conseiller s’il y a lieu, d’inhaler quelques bouffées de bronchodilatateur avant la pratique sportive.

Les activités artistiques doivent aussi être discutées avec le médecin. Par exemple certaines personnes allergiques à des substances inhalées pourront être gênées par les essences de peinture, de vernis, de colles, et on leur recommandera de prendre des précautions ou de choisir une activité plus adaptée à leur situation.

Il est important de rappeler que toute personne asthmatique doit toujours avoir avec elle son bronchodilatateur, et ne jamais s’en départir.

Réaménager son habitat et son espace de travail

La rentrée est propice aux bonnes résolutions et au réaménagement de ses espaces de vie. Ce peut être l’occasion d’identifier les sources d’allergènes auxquelles on n’a pas forcément pensé.

Les Conseillers Médicaux en Environnement Intérieur (CME) peuvent apporter de précieux conseils : présence d’acariens, de moisissures, de substances volatiles inhalées, manque d’aération, nécessité de nettoyer, laver, rénover… Pour connaître les CMEI proches de chez vous : http://www.cmei-france.fr/

Vous pouvez également trouver de nombreux conseils pratiques sur le site http://www.allergiesairinterieur.org/

Même chose pour l’adulte : tout comme pour l’enfant et l’adolescent, le sport est indispensable pour un bon équilibre physique et psychique. Encore faut-il qu’il soit adapté à la maladie : certains souffrant d’allergies aux acariens par exemple se sentiront mieux en pratiquant un sport de plein air qu’une activité en intérieur, sur des tapis ou des tatamis susceptibles de retenir la poussière.

Le médecin saura conseiller s’il y a lieu, d’inhaler quelques bouffées de bronchodilatateur avant la pratique sportive.

Les activités artistiques doivent aussi être discutées avec le médecin. Par exemple certaines personnes allergiques à des substances inhalées pourront être gênées par les essences de peinture, de vernis, de colles, et on leur recommandera de prendre des précautions ou de choisir une activité plus adaptée à leur situation.

Il est important de rappeler que toute personne asthmatique doit toujours avoir avec elle son bronchodilatateur, et ne jamais s’en départir.

S’inscrire à des séances d’Education Thérapeutique

dans les Ecoles de l’Asthme (voir la liste ici) ou les centres spécialisés. Avec des séances dédiées aux adultes et aux enfants, c’est l’occasion d’apprendre sur son asthme et ses allergies, d’échanger avec d’autres patients, de pouvoir partager son vécu avec la maladie, de bénéficier de l’expérience des autres et de ne plus se sentir seul face à sa maladie. L’éducation thérapeutique complète très efficacement le traitement médicamenteux et permet de devenir plus autonome vis-à-vis de sa maladie.